NOMINATION DES PREFETS: 9 OFFICIERS, 7 CIVILS, LE GOUVERNEMENT TENTE DE PALLIER A L’URGENCE SECURITAIRE

13909054_168361930251561_2494912605972376623_o

Au terme d’un décret lu à la radio dans la soirée du 23 aout 2017, le Président de la République Professeur Faustin Archange Touadera a nommé les nouveaux Préfets. Habitués à une chasse aux sorcières au lendemain des changements de régime, les centrafricains ont pour la première fois dans l’histoire de leur pays découvert que gagner une élection présidentielle ne signifie nullement « Notre Tour est Arrivé ».

TALKIES WALKIES SAISIS A L’AEOROPORT: LE DG DE L’EMIGRATION-IMMIGRATION MONTE AU CRENEAU

DECLARATION RELATIVE A LA SAISIE ENCIDENTE DE 80 TALKIES WALKIES A L’AEROPORT DE BANGUI M’POKO

LE PRÉSIDENT TOUADERA ÉLÈVE L’AMBASSADEUR SORTANT DES ÉTATS UNIS JEFFREY HAWKINS AU GRADE DE COMMANDEUR DANS L’ORDRE DE MÉRITE DE LA RECONNAISSANCE CENTRAFRICAINE

21055958_1422901857785968_7513591170722310780_o - Copie

En quittant la RCA après deux ans de service effectués dans ce pays, l’Ambassadeur sortant des États Unis, Son Excellence Jeffrey Hawkins a été élevé au grade de Commandeur dans l’ordre de mérite de la reconnaissance centrafricaine.

QUI GOUVERNE QUI S’IL FAUT UN FAUTEUIL PRÉSIDENTIEL POUR CHAQUE CANDIDAT A L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE ?

Le fait de perdre une élection en République Centrafricaine est synonyme de la fin du monde.

MILLE MILLIARDS SUR 03 ANS, SOIT 350 MILLIARDS PAR AN, LA JEUNESSE DOIT-ELLE SOUFFRIR ET SERVIR DE CHAIR A CANON ?

Pour la première fois dans l’histoire de la RCA, un régime décroche plus de mille (1000) milliards de francs CFA pour sortir son pays de la misère absolue. Les 350 milliards par an s’ajoutent au budget national qui avoisine les 250 milliards de francs CFA, soit 600 milliards par an d’investissement dans le pays.

LES GROUPES ARMES LIBRES DE LEUR MOUVEMENT COMME LE VENT : BRIA, KAGA-BANDORO, ZEMIO … DANS LA TOURMENTE

A quand la fin de la crise en RCA ? Difficile de le dire. Depuis la fin 2016, jusqu’au jour d’aujourd’hui, le pays de feu Barthélémy Boganda va de mal en pis. Les groupes armés qui ont élu domicile dans 14 préfectures sur 16 sèment la terreur et la désolation au sein de la population civile.

LA JEUNESSE, CHAIR A CANON ?

Les acteurs politiques ne s’exposent jamais, ne s’affichent pas. Ils sont dans leur tanière. Aucun leader politique ne veut prendre de risques, même ceux qui ont soutenu la prise du pouvoir par la coalition Séléka.

« EN CENTRAFRIQUE, LES GROUPES ARMES PROLIFÈRENT GRACE A UNE IMPUNITÉ TOTALE »

blanc

Quatorze factions armées, une myriade de milices locales, des intrusions de mercenaires venus des pays limitrophes, une armée informelle « milicianisée ». En août, soit moins d’un an après le retrait officiel de l’opération militaire française « Sangaris », plus de 80 % du territoire de la République centrafricaine est sous le contrôle ou l’influence de milices armées.

DECOR DE LA RCA : BEVUE DE LA MINUSCA A BANGASSOU, LE MPC A ENVAHI LA VILLE DE NGAOUNDAI, TENSION ENTRE SELEKA ET ANTI-BALAKA A KAGA-BANDORO, 03 FEMMES TUEES A MOBAYE PAR L’UPC

Le regain de violence ne faiblit pas en RCA. Chaque jour qui passe, amène son lot de malheurs. Les hommes, les femmes, les enfants sont tués comme des bœufs à l’abattoir.

OCRB DE DAMALA : DES DETENUS SE SONT VOLATILISES

Les détenus de l’OCRB de Damala se sont évadés dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 juillet 2017. Ils étaient au total une dizaine, sans compter un jeune homme de moins de 20 ans qui a préféré rester dans la cellule.

Ce site est réaliser sous WordPress par JAEL