Plateforme de la Majorité Présidentielle Zone Europe: Compte rendu de la conférence de presse à New York du Président TOUADERA pour les FaceBookeurs Franciliens

007A2128

Faible participation, forte retombée dans les médias

 

Très peu de journalistes ont assisté à la conférence de presse du Président de la République Faustin Archange TOUADERA à New York.

 

C’est à cette image que certains « influenceurs » sur le réseau social aptes au sarcasme pour les uns,  à l’acrimonie à l’endroit du chef de l’Etat pour les autres, et parfois donneurs de leçons de choses aux collaborateurs du Président, ont tenté de réduire par leurs commentaires la portée et les retombées de ce lieu pertinent et riche en actualisés importantes pour le pays où le Président de la République a présenté à l’opinion internationale et nationale un certain nombre de dispositifs d’informations sur la situation sécuritaire de notre pays.

Une conférence de presse dont les médias tels que  RFI, France 24, BBC Afrique, Afrique News ont largement relayé les contenus présentés par le Chef d’Etat.

Au fond, cette conférence de presse a donné lieu au Président de la République d’éclairer l’opinion sur les différents volets de la réponse sécuritaire tout en situant  l’état des forces de défense nationale et de la MINUSCA à  son arrivée à la tête de la nation avant de développer les efforts en cours au niveau politique, par le dialogue dans le cadre du DDRR et le panel de l’Union Africaine, au niveau capacité défense par la formation des FACA et le renforcement de la capacité de la MINUSCA. Il a également informé l’opinion du plan de redéploiement de l’autorité de l’Etat avec Bambari comme ville pilote ainsi que la nomination des préfets comme levier de ce plan de redéploiement de l’Etat. Le président a aussi mis en avant, dans le cadre de la réunion de haut niveau à la marge de l’Assemblée Générale de l’ONU,  le fait de recentrer l’agenda de la communauté internationale sur notre  pays après les promesses de Bruxelles. La question de la levée de l’embargo a aussi fait l’objet de l’intervention du Chef de l’Etat qui compte mettre sur pied très rapidement deux bataillons afin de répondre aux conditions de cette levée de l’embargo sur les armes. Le président a enfin relevé le risque stratégique sous régional de la persistance de la violence dans notre pays.

Roger  ANDJALANDJI

Coordonnateur Général chargé de la Communication

Vous pouvez laisser une réponse, ou un rétrolien depuis votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

Ce site est réaliser sous WordPress par JAEL