NOMINATION DES PREFETS: 9 OFFICIERS, 7 CIVILS, LE GOUVERNEMENT TENTE DE PALLIER A L’URGENCE SECURITAIRE

13909054_168361930251561_2494912605972376623_o

Au terme d’un décret lu à la radio dans la soirée du 23 aout 2017, le Président de la République Professeur Faustin Archange Touadera a nommé les nouveaux Préfets. Habitués à une chasse aux sorcières au lendemain des changements de régime, les centrafricains ont pour la première fois dans l’histoire de leur pays découvert que gagner une élection présidentielle ne signifie nullement « Notre Tour est Arrivé ».

Selon des informations dignes, le président Touadera une fois arrivé au pouvoir a fait le choix de laisser les préfets qui étaient déjà en place, de continuer à travailler pour le développement de leur pays même si on ne manque pas de relever leurs appartenances ou leurs connivences avec des partis d’opposition ou des groupes armés. Pour Touadera qui a également attribué 98% des postes ministériels régaliens aux anciens candidats à la présidentielle et aux personnalités de la société civile, l’heure était à la reconstruction et à l’unité de la RCA.

Ce choix a été contesté dans le camp du président Touadera par les militants ou soutiens de la première heure qui s’estiment lésés après d’âpres luttes politiques. Un an et six mois après, l’on a constaté que beaucoup de ces hauts cadres de l’administration qui ont été maintenus en poste ont soit brillé par leur laxisme ou ont développé des signes qui attestent leur complicité avec les malfrats qui terrorisent les villes de l’arrière pays. Les rares administrateurs qui ont fait montre de professionnalisme ont été confirmés à leurs postes ou mutés dans d’autres villes.

Suite à la recrudescence des violences dans les provinces, le Gouvernement a décidé de prendre le taureau par les cornes. Ainsi pour la première fois dans l’histoire de la RCA, 9 officiers supérieurs issus des corps de la Police, de la Gendarmerie et des Forces Armées Centrafricaines ont été nommés Préfet.

Sont nommés aux postes de Préfets les personnalités dont les noms suivent :

REGION N 1

PREFECTURE DE l’OMBELLA M’POKO

PAMALL Pascal, Administrateur Civil

PREFECTURE DE LA LOBAYE

Bangué Doungoupo francis, Administrateur civil

REGION N 2

PRÉFECTURE DE LA MAMBERE -KADEI

Mme Dounda née Gbeko Philomène, Administrateur Civil

PRÉFECTURE DE LA SANGHA MBAERE

M. Ngaya Lazard, Administrateur Civil

PRÉFECTURE DE LA NANA MAMBERE

Lieutenant Colonel Naguezangba Alexis, Matricule 82-2-1255 BSS

REGION N 3

PREFECTURE DE L’OUHAM

Commandant Guela Marcel, Matricule 67-2-8003AA

PRÉFECTURE DE L’OUHAM PENDE

M. Youngaina Dieudonné, Administrateur Civil

REGION N 4

PRÉFECTURE DE LA OUAKA

M. Bissekoin Victor, Administrateur civil

PRÉFECTURE DE LA KEMO

Madame Gaoro Lydie, Administrateur Adjoint

PREFECTURE DE LA NANA-GRIBIZI

Colonel Tombou Augustin, Matricule 82-2-1154 BSS

REGION N 5

PREFECTURE DE LA HAUTE KOTTO

M. Binguinendji Evariste Thierry, Administrateur Civil

PREFECTURE DE LA BAMINGUI BANGORAN

Lieutenant colonel Adouma Venant Nicaise, Matricule 82-2-1013 BIT4

PRÉFECTURE DE LA VAKAGA

Commandant Mbele Léonard, Matricule 82-2-1200 AA

REGION N 6

PREFECTURE DU MBOMOU

Commandant Sillo Auguste, Matricule 82-2-1087 BSS

PREFECTURE DE LA BASSE KOTTO

Lieutenant Colonel Ngallo Ferdinand, Matricule 85-1-1009 BSS

PREFECTURE DU HAUT MBOMOU

Commandant Ngayako Judes, Matricule 88-1-1103 GR-BP

Jolino de NDABA

Vous pouvez laisser une réponse, ou un rétrolien depuis votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

Ce site est réaliser sous WordPress par JAEL