LES 49 RECOMMANDATIONS ISSUES DU COLLOQUE NATIONAL SUR LA «PLACE DE L’AGRICULTURE DANS L’EMERGENCE DES REGIONS DE LA RCA

» « La répétition est la mère de l’enseignement », disent les pédagogues. Et nul n’ignore que le secteur agropastoral contribue efficacement à la relance de l’économie nationale, car constituant les 80% des occupations des Centrafricains. D’où nous avons jugé opportun  aujourd’hui,  de revenir sur les 49  recommandations issues du Colloque National sur la «  Place de l’Agriculture dans l’Emergence des Régions de la RCA », tenu à  l’Hôtel Oubangui, les 13 et 14 juillet 2017. Et c’est une initiative du Groupe d’Etudes et  d’Actions pour  le Centrafrique ( GEAC). A cet effet, voici publiées les 49 recommandations sanctionnant les travaux de deux (02) jours dudit Colloque. Sur la sécurité Ces recommandations sont adressées principalement au Gouvernement, à la Minusca et à la Communauté Internationale : 1. Le déploiement dans chaque préfecture, des sections ou compagnies des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) pour rassurer les Personnes Déplacées Internes  (DPI) à regagner leurs quartiers respectifs et sécuriser les activités agro-pastorales ; 2. Le déploiement et l’installation des bases mixtes Minusca- FDS aux zones frontalières exposées aux mouvements des groupes armés, afin de briser le cercle d’insécurité.  Au Gouvernement – Sur la politique agricole  3. L’adoption d’une Déclaration de politique agricole affirmant clairement que la RCA est un pays à vocation agricole et faire de l’agriculture le plus vaste chantier de concentration des actions gouvernementales ; 4. L’accélération du processus d’adoption de la loi sur le foncier rural ; 5. L’organisation d’un Réseau d’entrepreneurs agricoles privés pour développer l’agro-business ; 6. La formalisation de la tenue des foires agricoles ; 7. Mettre l’accent sur le développement des chaînes de valeurs pour la création d’emplois ; 8. L’extension sur tout le territoire national de la stratégie de la Banque Mondiale concernant la mise en œuvre couplée du Programme « Relance de l’Agriculture et Réhabilitation » et/ou « Construction des pistes rurales » ; 9. La mise en œuvre d’une stratégie basée sur la spécialisation des régions sur le principe «  d’une culture, une région » afin de faciliter l’intervention des partenaires ; 10. L’augmentation progressive du niveau de financement des activités agricoles pour atteindre 10% du budget national, conformément aux  recommandations du Programme de Développement de l’Agriculture Africaine (PDAA) ; 11. La redynamisation et le renforcement des capacités des chambres d’Agriculture, d’Elevage, ainsi que le redéploiement de ses services dans les régions ;  12. L’implication effective des organisations de la société civile dans la vulgarisation des textes et autres programmes relatifs au secteur agricole auprès des populations ; 13. La promotion des filières des niches ; 14. L’aménagement des systèmes hydro-agricoles et collectes pluviométriques pour une irrigation annuelle ; 15. La dotation en semences appropriées et renouvellement des matériels agricoles ; Sur la mobilisation de ressources.   (Suite au prochain numéro)

Le Petit YEKOA Sources Centrafrique Matin

Vous pouvez laisser une réponse, ou un rétrolien depuis votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

Ce site est réaliser sous WordPress par JAEL