UN VILLAGE PROCHE DE NDELE OCCUPE PAR LES REFUGIES TCHADIENS

 Des réfugiés tchadiens sont arrivés depuis une semaine au village Ambassala situé à 90 km de Ndélé, localité située au nord du pays. Ces réfugiés disent fuir les exactions des Zakawa, proches du régime d’Idris Deby Itno, présence qui inquiète les habitants de Ndélé. Cette fuite vers la Centrafrique intervient dans un contexte où la sécurité transfrontalière se débat au Conseil de Sécurité des nations-Unies, alors que la frontière entre le Tchad et la Centrafrique est fermée depuis 2014 sur décision des autorités tchadiennes. Selon les informations du RJDH, au moins 1000 personnes sont arrivées au village Ambassala. « Ces réfugiés sont venus du village Mambassa au Tchad. Ils fuient les exactions des Zakawa, qui les accusent de couper les bois en désordre et que leurs bêtes détruisent les champs », a rapporté une source locale qui est entrée en contact avec ces réfugiés. Les informations du RJDH indiquent que plusieurs personnes seraient arrêtées, leurs maisons pillées, ce qui a poussé tout un village à rentrer en Centrafrique pour se mettre à l’abri des exactions. De sources concordantes, les autorités locales de Ndele, accompagnées par la Minusca se sont rendues ce 15 juin dans ce village pour s’enquérir de la situation. Pour le moment, l’inquiétude plane parmi la population d’Ambassala qui demande aux autorités de sécuriser le secteur et la frontière. Les habitants de Ndélé exigent la sécurisation du secteur alors que le Tchad, la Centrafrique et le Soudan ont mis en place une force tripartite pour la sécurité transfrontalière.

Vous pouvez laisser une réponse, ou un rétrolien depuis votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

Ce site est réaliser sous WordPress par JAEL