LETTRE D’ENGAGEMENT DES EX-COMBATTANTS BÉNÉFICIAIRES DU DDR A BOSSANGOA.

16508375_1231701253572697_332813036035359130_n

On a toujours menti que l’ex Président de la république François Bozizé est le financier, voire la tête pensante des Anti-Balaka. Les manipulateurs, les ennemis de la paix et les sanguinaires qui tablent sur la poursuite des hostilités; leur seul gagne pain sont derrière ces affabulations qui empêchent le retour définitif de la paix en RCA. Les centrafricains qui ont soif de  paix espèrent désormais que le séjour du travail du Président Touadera qui s’est déroulé dans une atmosphère festive et de cohésion sociale à Bossangoa va permettre à ces traîtres d’arrêter de faire du mal à leur pays en continuant de faire croire à l’opinion internationale l’existence d’une supposée branche des Balakas hostiles au pouvoir en place.

Les centrafricains doivent désormais s’unir pour dénoncer deux groupes armés qui collaborent avec des mercenaires tchado-soudanais pour continuer à piller, à semer la panique et la désolation en RCA. Ces deux groupes qui sont issus des rangs de la Séléka sont les seuls qui mettent aujourd’hui à mal le retour de la cohésion sociale. Les politiciens, les enseignants, les commerçants, les chefs des quartiers, les forces vives de la nation, les diasporas et  un mot tous les centrafricains doivent se lever pour dénoncer les pratiques criminelles de la séléka et de certains mauvais perdants qui ne veulent pas nettoyer leurs mains du sang des centrafricains qu’ils tuent depuis l’indépendance de la RCA.

Mesdames et Messieurs les autorités Gouvernementales, Partenaires des Institutions Nationales et Internationales.
Bienvenue à Bossangoa
Nzoni gango na Bossangoa
Et pour ceux qui ne comprennent pas sango :welcome to Bossangoa
Qu’il nous plaise de vous dire que nous, Ex-combattants, bénéficiaires du pré-DDR de Bossangoa avons pris conscience, et avions compris que la violence appelle à la violence, la haine invite la haine, la guerre et conflit conduisent inéluctablement à la destruction, à la ruine et la désolation.
C’est pourquoi, nous avons décidé avec l’appui de la MINUSCA, à travers la section DDR, d’adhérer au processus Pré-DDR en cours en acceptant de désarmer et de nous engager dans les activités de reconstruction à travers les travaux à Haut Intérêt Communautaire dont le top départ a été donné le 22 Aout 2016.
A ce jour, plusieurs infrastructures ont été soit construites ,soit réhabilitées par les Ex-combattants, bénéficiaires du Pré-DDR, à savoir le nettoyage et assainissement des bâtiments administratifs et espaces publics, creusages des routes le long de Bossangoa, la réhabilitation et la maintenance de certaines routes de Bossangoa, l’assainissement du marché central et celui de Boro, le creusage de deux dépotoirs publics, le nettoyage de la gare de Bossangoa. A cela s’ajoutent certaines infrastructures phares comme l’érection du Parc du Pr-DDR appelé Parc de la cohésion sociale ou nous menons nos activités de sensibilisation tous le samedi,le nettoyage des environs de la prison de Bossangoa afin de favoriser la réhabilitation, du pont Ouham, la réhabilitation de la Mairie de Bossangoa, la réhabilitation de la paillote et de deux terrasses du diner de gala, d’une résidence accessoire et des toilettes de la préfecture, la réhabilitation de plusieurs monuments dont le monument des Martyrs et celui de la gendarmerie, la peinture de certains édifices dont les rôniers qui nous rappellent notre soumission aux couleurs nationales de la République centrafricaine, la réhabilitation de trois bâtiments de la cellule coton pour abriter les différentes délégations ici présentes ,la réhabilitation de ce stade et la construction de du stade municipal de Bossangoa que nous aimerons vous inviter à inaugurer demain. Très bientôt, avec l’aide de la MINUSCA ,nous initierons de travaux de maraichage afin de mieux promouvoir la sécurité alimentaire, d’abord pour nos familles ,nos communautés et dans la Préfecture de l’Ouham en général.
Ce soir encore, à travers ce match que nous appelons »match de la cohésion sociale », nous voulons une fois, matérialiser notre engagement pour la paix, la cohésion sociale et la reconstruction, et nous portons garant des idéaux de la paix, de sécurité et de cohésion sociale ici à Bossangoa ,et à travers toute la Préfecture de l’Ouham.
Sur ce, et de façon solennelle, nous combattants bénéficiaires du Pr-DDR :
-Conscient de nos rôles et responsabilités en tant qu’acteurs de paix et de sécurité ;
-Considérant les efforts consentis par le gouvernement et la MINUSCA dans le secteur de la paix et de la sécurité et de la cohésion sociale ;
-Déterminés a respecter tous nos engagements à travers les principes du code de bonne conduite que nous avons officiellement signé le 09 Décembre 3016 ;
-Profondément meurtris par les violences des droits de l’homme de tout genre perpétrées à travers notre préfecture et sur l’ensemble du territoire centrafricain ;
-Condamnons avec fermeté les différents actes criminels commis à travers la préfecture et sur toute l’étendue du territoire ;
-Réitérons notre détermination à promouvoir le principe de Bossangoa Ville Sans Armes ; principes auxquels nous adhérons depuis le lancement des activités de Pré-DRR a Bossangoa depuis 2016 ;
-Exprimons notre vive satisfaction pour l’exemplarité entre la MINUSCA et nous bénéficiaires du Pré-DDR ;
-Encourageons nos camarades, Ex-Combattants, qui hésitent encore à adhérer au processus du Pré-DDR en cours et à participer pleinement aux activités du comité consultatif et de suivi, seul forum inclusif visant à trouver une solution durable à la question du DDRR dans notre chère patrie ;
-Et, prenons l’engagement solennel de nous départir de toute violence tout en poursuivant nos efforts de reconstruction et de sensibilisation pour une meilleure prise de conscience des biens fait de la paix et de la cohésion sociale dans nos différentes communautés.
-Je veux la paix, je rends mon Armes !
-Mbi yé siriri, mbi kiri na ngombe ti mbi !

Fait à Bossangoa le 02 Février 2017
Les Ex-Combattants bénéficiaires du Pré-DDR à Bossangoa.

Vous pouvez laisser une réponse, ou un rétrolien depuis votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

Ce site est réaliser sous WordPress par JAEL