CENTRAFRIQUE : NOURREDINE SEME LA ZIZANIE AU SEIN DE LA SELEKA

L’ancien ministre d’Etat, et numéro 2 de la Séléka Nourredime Adams cherche à imposer son rythme à tous les autres cadres de la coalition Séléka. Depuis la ville de Birao, ce dernier prend des décisions qui semblent s’imposer aux membres du mouvement. Il s’agit en fait d’une stratégie qui consiste à faire passer son point devant vu avant ceux des autres.

CENTRAFRIQUE: SANCTION DE Mme DETHOUA, DES PROCHES DE LA MINISTRE CRIENT A L’INJUSTICE

Le MLPC qui fait parti de l’AFDT vient de sanctionner Mme Dethoua, ministre de la reconciliation du gouvernement Kamoun 1 pour inobservation de sa ligne politique.

CENTRAFRIQUE : UN VILLAGE DANS LA HAUTE-KOTTO LIBERÉ DES GRIFFES DES ÉLÉMENTS DE LA LRA

Les éléments de la force ougandaise en mission à la frontière entre le Soudan et le Centrafrique ont chassé les éléments de la LRA du village Bani, situé à175 kilomètres de Bria. Selon les informations de Centrafrique Libre, les forces ougandaises sont restées positionnées dans ce village depuis le jeudi dernier.  

CENTRAFRIQUE : VERS LA CRÉATION D’UNE NOUVELLE PLACE FORME DES PARTIS POLITIQUES

Certains partis politiques centrafricains sont décidés à créer une plate forme afin d’aller ensemble vers le prochain dialogue politique annoncé. Cette initiative est pilotée par le Parti de l’Unité Nationale (PUN).

CENTRAFRIQUE : LE FDPC DE ABDOULAYE MISKNE SEME LA PANIQUE A LA FRONTIÈRE CENTRAFRICANO-CAMEROUNAISE

Les éléments de la rébellion FDPC ont rompu le silence ces derniers. Ils opèrent régulièrement à la frontière centrafricano-camerounaise. Plusieurs véhicules de transports sont tombés dans l’embuscade tendue par les éléments de cette rébellion. Aux dernières nouvelles, des accrochages entre le groupe armé du FDPC et les forces internationales de la Misca sont signalés aux environs de Baboua.

Les éléments des  Forces Démocratiques du Peuple Centrafricain (FDPC) de Abdoulaye Miskine a repris les hostilités sur le terrain. Plusieurs opérations signalées à la frontière entre la République Centrafricaine et le Cameroun sont attribuées aux éléments de cette rébellion qui depuis plusieurs mois n’avaient pas fait parler d’eux. Selon les témoignages recueillis dans la région de Bouar, Baboua et autres, les éléments du FDPC ont repris les hostilités en attaquant les convois en partance pour le Cameroun ou ceux qui rentrent en République Centrafricaine. Beaucoup pensaient au retour en force du phénomène de coupeurs de route mais après des enquêtes menées par les postes de gendarmerie et les forces internationales, l’on a découvert que ces opérations étaient réparées et exécutées par les éléments de cette rébellion.

Selon plusieurs sources contactées dans ces régions, les leaders de cette rébellion ont déclaré avoir mis fin à leur  silence, à la cessation des hostilités avec le gouvernement centrafricain. Il faut dire que depuis c’est depuis plusieurs mois que les éléments du FDPC se rassemblent dans la région frontalière avec la République du Cameroun. « C’est depuis deux mois que le nombre des éléments de ce mouvement rebelle ne cesse d’augmenter à la frontière. Ils ont crée une base. Les autorités de Bangui sont informées parce que nous, autorités locales avions fait des rapports. En plus les forces internationales qui couvrent la zone le savent et on suppose qu’elles ont aussi fait des rapports pour informer leur hiérarchie. Malgré ces informations, rien n’a été fait pour prévenir ce qui est en train d’arriver » a expliqué une autorité de Baboua contactée par Centrafrique Libre.

Aujourd’hui les éléments du FDPC en nombre suffisant dans la région ont commencé à lancer des attaques contre les civils et les forces internationales chargées de sécuriser les convois qui ravitaillent la République Centrafricaine. Le dernier événement en date est l’accrochage qui a été signalé dans les alentours de Baboua entre les forces de la Misca camerounaise et les rebelles de FDPC. Selon les informations en notre possession, un élément de FDPC a été capturé lors ces combats. Il serait toujours entre les mains de la force Misca.

Il faut dire que les agissements des éléments de Abdoulaye Miskine ces derniers temps au niveau de la frontière centrafricano-camerounais crée la panique de manière régulière.

Diane LINGANGUE  

CENTRAFRIQUE: DES MINISTRES SECESSIONNISTES DANS LE GOUVERNEMENT KAMOUN 1?

La cheffe de l’Etat Catherine Samba-Panza et le premier ministre Mahamat Kamoun ont sorti le gouvernement tant attendu.

CENTRAFRIQUE : SAMBA-PANZA A SIGNE LA RUPTURE AVEC SASSOU NGUESSO

10532551_773182066046401_7734171946253253320_n

La liste des membres du gouvernement Kamoun 1 a été publiée dans la journée du vendredi 22 alors qu’il était question de relancer les concertations afin de trouver un consensus autour de la formation de cette nouvelle équipe.

CE QUE M’INSPIRE LA CREATION DE L’ETAT DU DAR EL KOUTI

Un charabia extraordinaire a présidé à la création d’un Etat du Dar El Kouti en Centrafrique, convoquant pêle-mêle le génocide planifié, les Droits de l’Homme, la Charte de la Transition, l’ONU, l’Union Africaine, l’incapacité des autorités de la Transition ….j’en passe et des meilleurs .

CENTRAFRIQUE: L’ASSOCIATION FRATERNITE BOGANDA VOUS INVITE LE SEPTEMBRE A LA FETE DE LA VILLE DU KREMLIN BICETRE

Chers compatriotes, amis de la Centrafrique,

Ce 06 Septembre 2014 aura lieu la fête de la ville du Kremlin Bicêtre dont le thème est, cette année : la ville solidaire

REPONSE A UN CHANTRE DE LA DIVISION

Fatiguée de ses bisbilles politiques, épuisée par sesguéguerres ethniques, la RCA s’est offert une guerre confessionnelle, la guerre de trop, qui pourrait avoir raison de son existence.

Ce site est réaliser sous WordPress par JAEL