RCA: LE CICR SOUTIENT PLUS DE 25000 FAMILLE AVANT LA SAISON DES PLUIES

COMMUNIQUE DE PRESSE DU CICR

Bangui (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge a distribué des semences et des outils aratoires à plus de 25’000 familles à travers le pays afin de leur permettre de cultiver leurs champs avant la saison des pluies. Ainsi, ces distributions ont touché près de 7’400 familles de la Ouaka, 3’150 du Bamingui Bangoran, 7’400 de Nana Gribizi et 7’300 de l’Ouham.
« Les affrontements récurrents ont poussé des populations à se déplacer et à abandonner leurs cultures. Une fois le calme revenu, elles retournent chez elles mais ont souvent tout perdu. Ces semences leur permettent de reprendre leurs activités agricoles et, ainsi, de nourrir leurs familles et de regagner une certaine autonomie », explique Jean Pierre Nereyabagabo, coordinateur du CICR en charge du programme d’assistance économique.
Que ce soit à travers des interventions d’urgence ou de soutien aux communautés à pourvoir durablement à leurs besoins essentiels, le CICR continue à venir en aide aux populations affectées par le conflit armé en République centrafricaine.
« Afin de répondre aux besoins spécifiques des populations, nous avons mené une évaluation pour déterminer quels types de semences sont appréciés des cultivateurs et avons adapté nos distributions en conséquence », précise Jean Pierre Nereyabagabo. Typiquement, un lot contient des semences maraîchères (gombo, oseille, amarante et courge) et vivrières (maïs ou sorgho, niébé et arachide). Les cultivateurs ont également reçu des houes afin de faciliter leur travail.
Le CICR est actif en République centrafricaine depuis 1983 avec une présence permanente depuis 2007. Organisation neutre, impartiale et indépendante, le CICR a la mission exclusivement humanitaire de protéger et assister les personnes affectées par les conflits armés.

QUI ALIMENTE LA CRISE ET LA SOUFFRANCE DES CENTRAFRICAINS ? LA FRANCE, LE TCHAD, LES POLITIQUES, LES GROUPES ARMES

Jamais une crise n’a tant duré en RCA comme celle déclenchée par l’ex-Séléka. La RCA, depuis plusieurs années, a traversé des crises. Nous citons entre autres des coups d’état, des mutineries, des mouvements sociaux etc. Ces différents soubresauts ont fini toujours par s’éteindre en un laps de temps.

LA DICTATURE, DEBY L’EXPORTE EN RCA AU MEPRIS DU DROIT PAR L’AMNISTIE : LA MINUSCA NE FAIT PAS LE POIDS FACE A LA MAIN NOIRE DU TCHAD DERRIERE LES GRANDS CRIMINELS

Le Tchad a trainé Hissène Habré en justice. C’est désormais chose faite. Habré est condamné. D’où vient l’ingérence du Tchad qui veut faire obstruction à la primauté du droit ? La RCA est un ilot de démocratie en Afrique centrale.

LA PAIX PEUT REVENIR EN RCA QUE SI LES EX-COMBATTANTS CENTRAFRICAINS SE DESOLIDARISENT DES MERCENAIRES ETRANGERS : CAS DU KM5

Bangui observe aujourd’hui un calme précaire grâce aux efforts déployés par les autorités du pays, la communauté internationale, les ONG humanitaires internationales, les organisations de la société civile, voire les différentes communautés (musulmane et chrétienne), fortement impliquées dans la recherche de la paix, de la sécurité, du vivre ensemble, de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale.

LES MERCENAIRES TCHADIENS DEGUISES EN SELEKA FPRC SOUTENUS PAR LA MINUSCA S’AFFRONTENT A BRIA AVEC LE FPRC CENTRAFRICAIN

 Les affrontements quotidiens à Bria ne sont pas le fruit du hasard. Ils se justifient. L’ombre du Tchad d’Idriss Deby Intno plane toujours et encore sur la crise centrafricaine qui est loin de voir le bout du tunnel.

JOACHIM KOKATE SECOUE LES COCOTIERS, DENONCE LES CHARLATANS POLITIQUES, LES SOUS-MARINS TORPILLEURS DANS L’OMBRE

12715605_1064362900261648_5249010218920087116_n

 La crise centrafricaine s’éternise et s’enlise, à telle enseigne que les groupes armés sont fatigués, épuisés d’une vie au maquis. La population centrafricaine est fatiguée, bref tout le monde est fatigué.

ACCORD DE SANT ‘EGIDIO : ET APRES, QUE FAIRE EN CAS DE NON-RESPECT ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que moins de 24 heures après sa signature, l’accord obtenu péniblement à Rome a volé en éclats, avant même sa mise en œuvre, suite aux événements sanglants de Bria.

LA RENCONTRE DE ROME DIVERSEMENT APPRECIEE PAR LA CLASSE POLITIQUE

 La classe politique apprécie diversement l’approche de la Communauté Sant-Egidio de convier les leaders politiques et des groupes armés à Rome pour rechercher la solution à la crise que traverse le pays.

LA CONNIVENCE FPCCD-SELEKA INQUIETE KINSHASA ET BANGUI

Il y a trois semaines, le Ministre des Affaires Étrangères de la RD Congo, Léonard She Okitundu était en Centrafrique.

UN VILLAGE PROCHE DE NDELE OCCUPE PAR LES REFUGIES TCHADIENS

 Des réfugiés tchadiens sont arrivés depuis une semaine au village Ambassala situé à 90 km de Ndélé, localité située au nord du pays. Ces réfugiés disent fuir les exactions des Zakawa, proches du régime d’Idris Deby Itno, présence qui inquiète les habitants de Ndélé.

Ce site est réaliser sous WordPress par JAEL